Le véganisme, être végane, la véganitude (non) On entend de plus en plus ces termes, sous plusieurs formes d’ailleurs (végane, vegan, végan), et il est toujours bon de rappeler ce que c’est.

Le véganisme peut se résumer en une simple phrase : le refus de toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux. Ce principe de départ aura tout un tas de conséquences sur la vie quotidienne d’un végane. De l’alimentation (pas de viande/poisson, miel, lait…), à l’habillement (laine, cuir, fourrure, soie…), au loisir (équitation, zoo, aquarium…) ou encore aux cosmétiques (tests sur les animaux…). De fait le véganisme est un mode de vie auquel s’ajoute cette notion de principe moral. Certain-e-s en font même un combat politique. C’est la raison qui le différencie du végétalisme qui est basé uniquement sur le régime alimentaire.

Le véganisme va souvent de pair avec l’antispécisme. Opposé au spécisme, cette notion combat la hiérarchisation des espèces qui place l’humain au-dessus de tout autre animal. On s’indigne de la souffrance d’un chien, mais pas de celle d’un cochon… c’est une conséquence du spécisme qui suggère qu’une espèce ait plus de valeur qu’une autre.

Le véganisme, en plus de défendre les droits des animaux est aussi du côté des Hommes puisqu’il encourage une meilleure répartition des richesses et des denrées alimentaires sur la planète.

Cette note est vraiment une très brève introduction au véganisme. Si le sujet vous intéresse voici quelques liens qui vous permettront d’approfondir.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Véganisme

https://www.vegan-mania.com/

https://www.vegansociety.com/

http://www.societevegane.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *